pourquoi je me présente pour une position sur l'exécutif national


chers jeunes libéraux, 

Je suis ravi d'annoncer que je serai candidate à la vice-présidence aux communications des Jeunes libéraux du Canada à Halifax!

Pour ceux d'entre vous qui ne me connaissent pas, j'étudie actuellement le journalisme et les sciences politiques à l'Université Carleton. Je suis une jeune libérale dévouée et la présidente des Jeunes libéraux de l'Université Carleton, ainsi que la présidente du club provinciale.

J'ai commencé mon implication durant la campagne de 2015 et je suis tombé amoureuse de notre partie dès le tout début. J'ai commencée à faire du bénévolat dans le cadre de la campagne de Catherine McKenna et, depuis, j'ai participé à des campagnes partout au pays, en cognant à des portes et en dirigeant des banques téléphoniques au quartier général du PLC.

Devenir une Jeune libérale m'a ouvert beaucoup de portes. Cela m'a amené à la Chambre des communes lors de la Journée internationale de la femme l'an dernier en tant que déléguée des Filles du vote, à la Colline du Parlement en tant que membre du personnel, jusqu’au bureau de Catherine McKenna en tant que stagiaire d'été.

Je me présente à l'exécutif national des JLC parce que je veux que les Jeunes libéraux de tout le pays aient les mêmes possibilités et expériences que j'ai eu la chance d'avoir. Je crois que j'ai à la fois l'expérience et la passion pour nous aider durant la prochaine élection en 2019 et pour continuer de défendre la positivité en politique et le vrai changement.

Merci d'avoir lu, j'espère vous voir tous à Halifax en avril!

Joanna

pourquoi je suis libérale

Mes racines libérales remontent à bien avant ma naissance.

Mon père a grandi en Afrique du Sud pendant l'apartheid, un dur moment pour les populations noires et colorées. Bien que ses antécédents indiens aient compliqués leur vie en Afrique du Sud, ma famille a pu immigrer au Canada à la fin des années 1960, en raison du Livre blanc sur l'immigration présenté par le premier ministre libéral Lester B. Pearson.

En prévision des élections fédérales de 2015, je me suis sentie fâchée face aux nombreux échecs du gouvernement Harper. J’étais préoccupée par la crise des réfugiés en Syrie, l’importance d'une enquête sur les femmes et les filles autochtones disparues et assassinées et par l’état de notre l'environnement.

Cette colère a déclenché mon engagement en politique. Je me suis jointe à mon club de campus des Jeunes libéraux à l'Université Carleton et j'ai participé à la campagne de Catherine McKenna.

Mon implication en politique m'a donné l'occasion de rencontrer des gens extraordinaires de partout au pays, qui se dévouent à faire du Canada un meilleur endroit où vivre. Inutile de dire que j'étais accro.

expérience

En tant présidente des JLC de Carleton et présidente provinciale de l'un des clubs de campus les plus actifs du pays, je comprends l'importance que les clubs de jeunes ont dans l'organisation des élections.

J'ai d'abord rejoint les Jeunes libéraux de l'Université Carleton lors de ma première année  à l’université en 2015. J'ai occupé le poste de vice-présidente exécutive du club avant d'être élu présidente l'année dernière.

La mobilisation électorale sur les campus a été une mesure clé de notre succès électoral aux élections de 2015 et il est de la plus haute importance que nous continuions à fournir les ressources nécessaires à nos clubs de campus, afin de mobiliser les étudiants, organiser des événements et maintenir une forte présence sur les campus.

L'une des expériences les plus enrichissantes que j'ai vécues grâce à mon implication chez les Jeunes libéraux a été l'occasion de travailler sur la Colline du Parlement.

D'abord à titre d'adjointe parlementaire de Dan Ruimy, puis comme stagiaire d'été auprès de Catherine McKenna, le fait d'avoir eu l'occasion de travailler afin de créer du vrai changement avec notre gouvernement libéral a été une expérience très enrichissante.

J'ai eu l'occasion de rencontrer des jeunes libéraux de partout au pays en établissant des liens et des amitiés avec d'autres participants au programme de leadership d'été. Ces personnes dévouées ont toutes des expériences uniques et des perspectives diverses à apporter à la table.

L'une des meilleures occasions de s'impliquer avec notre parti est de faire campagne pendant les élections et les élections partielles.

Qu'il s'agisse de faire du porte-à-porte durant les élections de 2015 ou de diriger des banques téléphoniques du quartier général du PLC au cours des élections partielles, les campagnes m'ont données un aperçu précieux de l'importance d'une mobilisation efficace.

Frapper aux portes et avoir des conversations avec les Canadiens est l'une des pierres angulaires de notre démocratie et une occasion enrichissante de rencontrer des collègues libéraux et de nouer de nouvelles amitiés et de nouveaux liens.

L'arrivée des jeunes libéraux en 2019 sera la clé pour assurer notre succès et donc donner aux exécutifs provinciaux et aux clubs de campus les ressources nécessaires pour se mobiliser efficacement sera crucial.

© Copyright Joanna 2018